La différence d’âge dans un couple mixte avec une femme russe

C’est un sujet terriblement sensible à l’Agence matrimoniale du CQMI, le Centre Québecois des Mariages Internationaux qui s’adresse évidemment à des hommes canadiens, mais aussi à des Français, des Belges, des Suisses, des Africains du Nord qui sont en recherche d’une femme slave, d’une épouse venue d’Ukraine, de Russie, de Moldavie ou du Kazakhstan. Beaucoup d’hommes sont en effet atteint très vite du syndrome du magasin de Jouets, à savoir une perte de contrôle dans la masse des profils, il faut dire qu’il y en a plus de 1 500 adhérentes au CQMI. Les hommes commencent par se balader, puis ils oublient rapidement qui ils sont, quel âge ils ont, quelles caractéristiques forment leur personnalité. Ils sont alors perdus dans le dédale de femmes plus jeunes de 20 à 30 ans moins âgées, une différence abyssale qui de toute façon n’est pas acceptée dans notre manière de travailler. Si des agences matrimoniales cherchent le profit avant la réussite de leur clientèle, le CQMI n’en fait pas partie : non les couples avec une différence de plus de 15 ans ne fonctionnent pas, ou si rarement qu’il s’agit d’exceptions qui confirment la règle, ou que la jeune fille a vendu… son corps pour un confort, ou qu’un très rare compromis s’est établi entre une jeune femme en recherche d’un père (comme il existe des hommes qui cherchent une mère), et un homme relativement âgé.

Pourquoi les hommes préfèrent-ils toujours les plus jeunes femmes ?

Pour des raisons évidentes de protection de nos clients hommes, nous nous refusons de mettre en contact des hommes et des femmes si la différence d’âge est plus élevée que 15 ans. C’est une sécurité pour les hommes assurés ainsi d’être protégés de femmes vénales visant de fait nullement le grand amour, mais espérant atteindre à travers lui de l’argent, des biens immobiliers et mobiliers, des avantages. Cette différence est très importante dans la définition du projet des adhérents avec une femme slave. En effet, selon les âges, les projets sont en effet très différents. Les hommes plus jeunes chercheront la mère de leurs futurs enfants. Les hommes dans l’âge mûr chercheront quant à eux souvent leur seconde femme après un divorce compliqué, ils épouseront souvent des femmes également divorcées. D’autres hommes, pour des raisons de carrière, de non réussite dans la recherche de leur femme, d’un lieu d’habitation peu propice aux rencontres, d’un curseur quelconque qui les auront empêchés de former un couple durable, chercheront à 40 ou 50 ans leur femme. N’ayant pas réussi, nous les retrouvons dans les groupes CQMI pour découvrir leur épouse russe ou ukrainienne. Enfin, il y a les plus âgés, plus de 60 ans, mais en général c’est une tranche d’âge de 40 à 65 ans qui perd les pédales et où des hommes veulent une jeunesse de 20 à 30 ans.

Antoine Monnier fondateur de l’Agence matrimoniale CQMI l’évoque souvent mais c’est à travers une excellente vidéo, qui parle aussi de la PNL, la Programmation Neutro Linguistique, que la différence d’âge est évoquée ainsi que la distorsion créée par notre cerveau d’homme… reptilien ! Alors ne croyez pas que nous allons vous parler d’extraterrestres mais plutôt de la tendance de l’homme à des réactions primaires, voire parfois bestiales, grégaires. Le physique des femmes est dans ce cas, et c’est au départ la tendance de tous les hommes, la première chose qui fait que vous choisirez ou pas une femme ukrainienne ou russe plutôt qu’une autre. Alors Messieurs entre attributs physiques de ces dames et écart d’âge important, sachez reprendre le contrôle et revenir sur le plancher des vaches !

Offre meetic gratuit 3 jours Meetic 3 jours gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *